Wiki Planet Zoo
Advertisement
Wiki Planet Zoo

Adopter des animaux[]


Pour pouvoir ajouter un nouvel animal à un habitat du zoo, les éléments suivant son nécessaires :

  • Un habitat adapté
  • Un centre d'échange
  • Une source d'alimentation électrique
  • Un vétérinaire ou un agent d'entretien.
  • De l'argent ou des crédits de préservation.

Une fois le centre d'échange alimenté en électricité (et relié par une allée à l'entrée de l'habitat), vous pouvez accueillir des animaux

Les types d'échanges[]

Les animaux disponibles dans Planet Zoo sont de deux types, chacun associé à une zone d'échange spécifique.

Les animaux d'habitat : ce sont les gros animaux, les oryctéropes du Cap ou les lions d’Afrique de l'Ouest pour exemple.

Les animaux de vivarium : ce sont des animaux plus petits, comme le scarabée goliath ou l'iguane vert.

Comment adopter un animal[]

Pour adopter un animal :

  • Ouvrez l'écran d'échange adéquat pour afficher la liste des animaux disponibles.
  • Sélectionnez l'animal qui vous intéresse
  • Si vous avez des fonds suffisants, cliquez sur le bouton Adopter.

Lorsque vous avez adopté un animal, celui-ci est placé dans votre centre d'échange et est prêt à intégrer votre zoo.

Comment déplacer des animaux adoptés[]

Les animaux récemment adoptés peuvent être transférés directement dans le zoo depuis le marché des animaux.

  1. Accédez au marché des animaux;
  2. Sélectionnez l'animal en question;
  3. Cliquez sur Envoyez dans le zoo;
  4. Sélectionnez dans le zoo un lieu approprié pour cet animal

Quatre types d’endroit peuvent accueillir les animaux :

  • La zone de quarantaine*
  • Un habitat
  • Un vivarium**
  • Centre d'échange

* Envoyer un animal en zone de quarantaine avant de le transférer dans son habitat permet de réduire les risques de propager des maladies dans le zoo.

** Les animaux d'habitat ne peuvent pas être envoyé dans un vivarium, et vice versa. Les animaux de vivarium ne peuvent cohabiter qu'avec d'autres individus de la même espèce.

Autres façons de déplacer un animal[]

Il est possible de déplacer un animal depuis les endroits suivant :

  • son panneau d'information
  • Panneau d'information de la zone de quarantaine
  • Panneau d'information d'un vivarium
  • Écran Échange de vivarium/Échange d'animaux
  • Écran de gestion des animaux

Sélectionnez l'animal, puis sélectionnez Déplacer et choisissez une destination dans l'enceinte du zoo. Les endroit possible sont indiqués par les icônes suivantes

Icone deplacer.png

Remarque : Lorsque vous initiez le déplacement d'un animal vers le centre d'échange, un vivarium ou entre deux zones d'habitat, l'action est effectuée instantanément et ne nécessite pas la participation d'un membre du personnel.

Animaux en transit[]

Lorsqu'un animal doit être transporté, la mise en œuvre en revient à l'agent d'entretien ou au vétérinaire le plus proche.

  • Un employé disponible s'approche de l'animal
  • L'animal est placé dans une caisse et acheminé jusqu'à destination
  • Il est automatique sorti de la caisse une fois sur place.

Problèmes lors des déplacements[]

Résolution des problèmes pouvant survenir lors d'un transport d'animal

Si vous constatez que le transport d'un animal ne se lance pas, vérifiez les éléments suivants :

  • Disposez-vous de suffisamment d'agents d'entretien ou de vétérinaires ?
  • Sont-ils en capacité de se rendre à l'endroit où se trouve l'animal
  • Le centre d'échange ou la zone de quarantaine sont-ils alimentés en électricités?
  • Le centre d'échange ou la zone de quarantaine sont-ils au maximum de leur capacité d'accueil?

Remarque : Certaines situations nécessitent que le personnel fasse passer d'autres actions en priorité, secourir un animal qui s'est échappé ou soigne une maladie ou une blessure, par exemple. Si vos employés ne peuvent s'occuper du transport d'un animal, il sera peut-être nécessaire d'optimiser leur liste des tâches ou d'embaucher d'autres personnes.

Besoins et bien être des animaux[]

Les animaux de Planet Zoo on quatre besoins fondamontaux :

  • Alimentation
  • Vie sociale
  • Habitat
  • Optimisation

Chacun de ces quatre éléments affecte le bien-être de l'animal.

  • Les animaux dont le niveau de bien-être est élevé vivent plus vieux, sont moins enclins à tomber malade, attirent plus de visiteurs et entraînent plus de dons.
  • Les animaux dont le niveau de bien-être est faible présentent un risque de maladie plus grand et même de mort précoce.

Pour voir les niveau de bien être d'un animal sélectionnez celui-ci dansa le monde et consultez le premier onglet de son panneau d'information, ou l'onglet Animal de l'écran Gestion du zoo.

Sans titre 4.png

Nourriture et eau[]

Conditions[]

Pour pouvoir nourrir vos animaux, il vous faut :

  • Une cabane de soigneur
  • Un soigneur
  • Une source d'alimentation électrique

Une fois la cabane du soigneur alimentée en électricité, vous devez la relier à l'entré de l'habitat par une allée

Taches du soigneur[]

Afin d'assurer le bien-être des animaux, les soigneurs doivent accomplir un certain nombre de tâches :

  • Aller dans l'habitat et l'inspecter avec soin
  • Si nécessaire, remplir les abreuvoirs
  • Si nécessaire, préparer de la nourriture dans une cabane de soigneur en quantité suffisante pour tous les individus de l'habitat
  • Retourner dans l'habitat et en remplir les mangeoires. L'excès de nourriture sera versé au sol.
  • Enlever la nourriture avariée
  • Nettoyer les excréments
  • Quitter l'habitat et revenir à ses autres tâches.

Une fois qu'un soigneur à commencé son inspection, il s'interrompt pas avant d'avoir rempli les mangeoires, même si vous lui assignez une tâche autrement prioritaire. De même, un soigneur n'ira pas se reposer en salle du personnel avant que cette tâche ne soit accomplie, et ce même si son niveau d'énergie est faible.

Remarque : les diverses mangeoires sont adaptée à des animaux précis. Un soigneur ne remplira jamais en mangeoire inadaptée. Il y a deux façons de savoir si une mangeoire convient à un animal :

Première possibilité : la sélectionner dans le navigateur d'objets et consulter le panneau d'information à droite.

Deuxième possibilité : Utiliser l'option de filtre du navigateur et sélectionner l'animal concerné.

Sans titre 1.png


Améliorer la qualité de la nourriture[]

L'amélioration de la qualité de la nourriture donnée aux animaux se fait en plusieurs étapes :

  1. Sélectionnez l'entrée de l'habitat pour ouvrir le panneau d'information de celui-ci;
  2. Affichez l'onglet Animaux et sélectionnez l'espèce concernée;
  3. Sélectionnez la rubrique Contenu de l'habitat;
  4. Définissez la qualité de la nourriture pour cette espèce dans cet habitat à l'aide du menu déroulant

Remarque : pour pouvoir donner de la nourriture de niveau supérieurs à 1 aux animaux de votre zoo, vous devez lancer un protocole de recherche effectué par un vétérinaire.

Qualité de l'alimentation[]

L'alimentation est constituée de quatre éléments :

  • Nutrition
  • Qualité du dernier repas
  • Hydratation
  • Propreté de la dernière boisson

Un niveau de nutrition faible indique que l'animal n'a pas eu assez de nourriture. La première conséquence est la faim et, à terme et si rien n'est fait pour remédier au problème, la malnutrition et la mort. Les soigneurs veillent à ce que les animaux soient nourris avant que le niveau de Nutrition ne descende sous la barre des 100.

La qualité du dernier repas indique la valeur nutritionnelle du dernier repas de l'animal. Vous pouvez élaborer des aliments de meilleure qualité nutritionnelle par le biais de la rechercher. Remarque : Pour que la valeur de cet élément change, l'animal aura donc pas d'effet immédiat. Lorsqu'un animal mange de la nourriture que lui lancent les visiteurs, la qualité du dernier repas tombe à zéro.

L'hydratation représente l'accès à l'eau d'un animal. Comme avec la nourriture, un animal qui ne peut pas satisfaire ses besoins en eau se déshydratera peu à peu et, si le problème n'est pas résolu, finira par mourir. Les soigneurs remplissent les abreuvoirs lorsque celle-ci sont à moitié vite. Les animaux disposant d'un plan d'eau naturel peuvent s'y désaltérer.

La propreté de la dernière boisson représente la qualité de l'eau ingérée par un animal lorsqu'il s'est désaltéré pour la dernière fois. Si celui-ci dispose d'un abreuvoir, les soigneurs s'assurent qu'il est toujours rempli d'eau potable. Les plans d'eau naturels peuvent présenter une contamination avec le temps. Il est alors nécessaire de les nettoyer à l'aide d'un infrastructure de traitement de l'eau afin de la rendre à nouveau propre à la consommation par les animaux.

Bien-être social[]

Préférences sociales[]

Chaque animal à ses préférences sociales, divisées en trois catégories :

  • Groupe social
  • Espace
  • Dtress

Groupe social[]

Les animaux supportent la cohabitation avec un certain nombre d'individus de la même espèce. Vous devrez peut-être adopter d'autres individus, en séparer certains ou même en retirer d'un habitat avant de trouver le bon équilibre. Certains animaux s'épanouissent dans des grands troupeaux tandis que d'autres sont solitaires. Respecter ces préférences est indispensable pour que vos pensionnaires soient heureux. Consultez la zoopédie pour obtenir des informations détaillées sur le sujet

Remarque : Les jeunes ne sont pas comptabilisés dans la constitution d'un groupe social, mais n'oubliez pas de prendre en compte l'espace qu'ils occupent dans l'habitat.

Le nombre d’individus mâles et femelles d'un groupe est également un paramètre important dans l'équilibre social. Des combats pour la domination du groupe peuvent survenir si un des deux sexes est plus représenté que le niveau recommandé. Dans les groupes d'individus du même sexe, les animaux sont plus tolérants les uns envers les autres, et ces groupes peuvent souvent compter plus d'individus.

Certaines espèces sont concernées par la notion d'individus alphas, qui sont les individus dominants du groupe. Les alphas sont la plupart du temps des mâles, mais on trouve des femelles alphas dans quelques espèces. Le statut d'alpha confère le droit de s'accoupler avec les autres individus du groupe, ce qui en fait une position convoitée. Dans les groupes des espèces concernées comportant des mâles et des femelles, les individus d'affrontent pour gagner le statut d'alpha.

Les rapports entre les sexes diffèrent selon les espèces, et sont de autre sortes. Consultez la zoopédie pour obtenir des détails concernant chaque espèce.

  • Monogamie : un mâle et une femelle s'accouple que l'un avec l'autre.
  • Promiscuité sexuelle : Les mâles et les femelles s'accouplent avec plusieurs partenaires.
  • Polygynie : un mâle s'accouple avec plusieurs femelles.
  • Polyandrie : une femelle s'accouple avec plusieurs mâles.

Espace[]

Les animaux évoluent dans trois types d'espaces :

  • Sur terre
  • Dans l'eau
  • Structure à escalader.

Une condition d'espèce n'est considérée comme remplie que si les animaux peuvent l'atteindre ou y évoluer.

L'espace nécessaire dans un habitat est proportionnel au nombre d'individus qui y vivent. Consultez la zoopédie ou l'onglet Terrain du panneau d'information d'un animal pour en savoir plus sur ses conditions d'espace des diverses espèces.

Zoopedie.png

Stress[]

Les animaux peuvent être stressés lorsqu'ils :

  • Perdent un combat
  • Sont observés par les visiteurs

Les animaux ne ressentent pas tous le fait d'être observés de la même façon. Pour savoir comment telle ou telle espèce réagit à l'observation, consultez la rubrique Relation avec les humains dans la zoopédie. Il existe trois niveau de relation :

  • timide,
  • neutre
  • confiant

Les animaux confiants n'ont pas de problème à être observés par un grand nombre de visiteurs.

Pour réduire leur niveau de stress, les animaux chercher un abri, se cachent ou se réfugient en hauteur afin d'échapper aux regards. Pour qu'un habitat soit idéal, il doit offrir ses possibilités aux espèces timides.

Profondeur de l'eau[]

Certains animaux nécessitent une zone sous-marine de taille et de profondeur suffisantes pour satisfaire leur besoin d'espace.

La zone sous-marine est mesurée en déterminant la quantité de la surface d'eau accessible dans un habitat qui confient à la profondeur d'eau nécessaire pour un animal.

Outre l'impacte sur leur bien-être, la zone sous-marine doit être assez profonde pour que les animaux puissent nager sous l'eau. Vérifiez la profondeur requise dans le panneau d'information de l'animal.

Qualité de l'habitat[]

Général[]

L'habitat idéal ressemble à un environnement naturel de l'animal et doit prendre en compte les cinq aspects suivants :

  • Propreté
  • Température
  • Terrain
  • Plantes
  • Abri solide

Propreté[]

La propreté d'un habitat est affectée par :

  • les excréments
  • la nourriture avariées
  • les carcasses
  • La nourriture lancée par les visiteurs et les détritus
  • Les cadavres d'animaux
  • l'eau non traitée

Si les soigneurs s'occupent des quatre premiers éléments, les cadavres doivent être retirés par un vétérinaires et l'eau doit être purifiée par une infrastructure de traitement de l'eau.

Température[]

Bouton température.png

La zoopédie liste la fourchette des températures idéales pour chaque espèces. Les animaux peuvent supporter des températures situés hors de cette fourchette, mais finissent par en souffrir si celles-ci s'en éloignent trop. Le degré de tolérance varie d'une espèce à l'autre.

Pour respecter au mieux les besoins de vos animaux, utilisez chauffage et ventilateurs en association avec le mode Analyse de la température

Terrain[]

Chaque espèce a ses préférences en matière de répartition du terrain. Si le bien-être d'un animal à cet égard est faible, consultez l'onglet Terrain de son panneau d'information pour voir si les conditions de répartition de terrain son remplies.

Plantes[]

Idéalement, les plantes d'un habitat doivent correspondre à celles qu'on trouve sur le continent et dans le biome d'origine des animaux qui y vivent. Par exemple, pour un animal issu d'un biome tempéré d'Amérique du Nord, veillez à ce que son habitat contienne des plantes venant de cette région du monde. La surface d'occupation, c'est-à-dire la densité de plantes dans un habitat est également un élément important du bien-être de ses occupants.

Abri solide[]

Disposer d'un abri solide est essentiel pour de nombreux animaux. Grottes, surplombs et autres structures solides de taille suffisante permettent aux animaux de se reposer et de se protéger des éléments. C'est aussi dans les abris que les animaux en état de stress vont se réfugier pour s'isoler des visiteurs.

Lorsque le niveau de bien-être lié aux abris solides est faible, il est possible que ce soit parce que l'animal ne peux y entrer ou que la structure ne présente pas un toit assez grand. Utilisez le mode analyse de l'abri solide pour évaluer le degré d'adéquation d'un abri pour les occupants d'un habitat.

Biomes et continents[]

Les animaux préfèrent être entourés de plantes issues de leur habitat naturel, c'est-à-dire de la zone géographique dont ils viennent. Consultez la zoopédie pour connaître la région et le biome d'origine d'un animal.

Plus les plantes qui peuplent un habitat sont éloignées des espèces végétales qu'on trouve dans l'environnement naturel d'origine de l'animal, moins elles contribueront à son bien-être.

Surface d'occupation[]

La surface d'occupation (quantité de plantes) dont un animal a besoin varie d'une espèce à l'autre et correspond aux types et à la diversité des végétaux de son environnement naturel.

Consultez le panneau d'information de l'onglet Environnement pour voir la surface d'occupation actuelle et celle idéale d'un animal.

Optimisations[]

Les activités qui stimulent et reproduisent les comportements naturels des animaux en captivité leur sont bénéfiques. C'est la vocation des objets d'optimisation, qui peuvent être des aliments ou des jouets. A chaque animal correspond un ensemble d'objets d'optimisation. Certains sont disponibles dès l’acquisition de l'animal, d'autres doivent être déverrouillés par la recherche vétérinaire.

Optimisations alimentaires[]

L'optimisation alimentaire améliore la nutrition d'un animal et son bien-être. Les soigneurs remplissent les mangeoires dédiées à l'optimisation alimentaire lorsqu'ils apportent de la nourriture dans un habitat. Ces mangeoires sont remplies en priorité par rapport aux mangeoires ordinaires, et avec de la nourriture de la qualité définie pour l'habitat concerné.

Pour que les mangeoires d'optimisation aient un effet, leur nombre dans l'habitat doit être suffisant. Ce nombre est déterminé par la capacité de l'habitat en objets et les besoins de ses occupants. Plus l'habitat accueille d'individus, plus ces besoins sont importants.

Mangeoire.png

A l'instar des mangeoires ordinaires, les mangeoires d'optimisation varient en fonction des espèces. Pour savoir laquelle choisir, sélectionnez Optimisation alimentaires dans le navigateur et consultez l'onglet de droite, ou utilisez le filtre dans le navigateur et sélectionnez l'animal concerné.

Optimisations ludiques[]

Les optimisations ludiques aident les animaux à rester actifs et à se distraire.

Au fil du temps, l'effet de nouveauté d'un jouet s'atténuera, les animaux s'y intéresseront donc moins et leur effet sera amoindri.

Pour pallier ce problème et rendre à son jouet son statut de nouveauté et son effet, retirez-en tous les exemplaires de l'habitat, puis replacez-les-y plus tard.

A l'instar des autres objets, les optimisations ludiques varient en fonction des espèces. Pour savoir laquelle choisir, sélectionnez Optimisations ludiques dans le navigateur et consultez l'onglet de droite, ou utilisez le filtre dans le navigateur et sélectionnez l'animal concerné.

Optimisations sociales[]

Dans la nature, de nombreuses espèces cohabitent sans problèmes.

Cette coexistence inter-espèces contribue au niveau général de l'optimisation du bien-être d'un animal et peut compenser de façon significative l'amoindrissement des effets des optimisations ludiques qui ont perdu leur statut de nouveauté.

Santé des animaux[]

Santé[]

Deux éléments peuvent affecter le bien-être physique des animaux :

  • Les maladies
  • Les blessures

Maladie[]

Les principales sources de maladie sont les suivantes :

  • Contagion due à la présence d'individus malades dans le même habitat
  • Saleté de l'habitat due à une accumulation d'excréments, de nourriture avariée, de cadavre, de nourriture lancée par les visiteurs et de l'eau sale.
  • Le fait de manger de la nourriture directement placée au sol

Mettre les animaux nouvellement adoptés en quarantaine permet d'empêcher que de nouvelles maladies se répande dans le zoo, celle-ci étant identifiées et traitées par les vétérinaires avant de contaminer les animaux déjà en place.

Pour réduire les risques de maladie, envoyez des soigneurs pour nettoyer les habitats et construisez des infrastructures de traitement de l'eau pour maintenir la propreté des plans d'eau.

Les soigneurs et les vétérinaires peuvent détecter une maladie à son stage d'incubation ou alors qu'elle est déjà contagieuse, en examinant un habitat. entraîner votre personnel pour leur apprendre à mieux détecter les maladie. Remarque : les vétérinaires seront toujours plus efficaces que les soigneurs.

Les soigneurs qui détectent un problème appelleront un vétérinaire, qui tentera alors de le résoudre.

  • Les vétérinaire emmènent directement les animaux malade au cabinet vétérinaire.
  • S'il y a assez de place dans le cabinet, le vétérinaire commence immédiatement à soigner l'animal. La durée du traitement dépend du niveau d'entrainement du vétérinaire, de l'immunité de l'animal et de la gravité de la maladie.
  • Si le cabinet est occupé et qu'aucune autre structure de soin n'est disponible, l'animal sera mis en file d'attente.
  • Une fois l'animal soigné, le vétérinaire le renvoie dans son habitat.

Pour éviter le risque d'une épidémie, vous pouvez mettre les animaux malade dans une caisse et les envoyer en quarantaine. Le transfert en zone de quarantaine est effectué par les agents d'entretien. Lorsqu'un vétérinaire est disponible, l'animal en quarantaine est transporté jusqu'à un cabinet vétérinaire pour y être soigné.

Parfois, les animaux guérissent naturellement, mais la probabilité que cela arrive dépend de leur bien-être et de leur degré d'immunité. L'intervention d'un vétérinaire accélère la guérison et son efficacité.

Les animaux ayant été infecter par un virus deviendront immunisés contre celui-ci

Blessures[]

Les blessures surviennent lors de combats entre animaux de la même espèce ou suite à des attaques de prédateurs.

Le combats intra-espèce sont de plusieurs types:

  • Combats de domination par lesquels un animal tente d'aquérir le statut d'individu alpha.
  • Combats lié à des déséquilibres sociaux dans la composition du groupe.
  • Combats liés au stress provoqué par la présence d'un trop grand nombre d'individus dans l'habitat.

La plupart des combats peuvent être évités si le personnel s'occupe correctement des occupants des habitats. Les attaques de prédateurs peuvent être évitées en séparant les espèces incompatibles.

Le traitement des blessures est similaire à celui des maladie. Les animaux dont les blessures sont légères guérissent parfois tout seuls, selon leur niveau de bien-être et leur degré d'immunité. les blessures laissent des cicatrices.